Quel avenir pour le Marais Vernier ?

C’est la question que se sont posée les étudiants de dernière année de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles. Ces derniers ont imaginé, une semaine durant, plusieurs scénarios d’évolution du marais et de ses villages.

Un atelier de « prospective territoriale », encadré par Patrick Moquay (professeur en sciences humaines et sociales à l’ENSP Versailles) et Benoit Labbouz (chargé d’ingénierie pédagogique à AgroParisTech), au cours duquel les étudiants ont anticipé les orientations politiques nationales, les décisions locales et les effets du changement climatique sur le paysage pour les 50 années à venir. A cette fin, une journée consacrée à la (re)découverte du marais et à la rencontre d’acteurs locaux leur a permis d’appréhender les enjeux du territoire et de construire leurs scénarios.

Les étudiants ont ainsi présenté 7 versions du Marais Vernier en 2068, déroulant les frises chronologiques et les successions d’événements menant à cette destination futuriste. On y découvre un marais qui a su évoluer, tantôt en résilience, tantôt en adaptation, face aux multiples changements rencontrés en 50 ans.

Ces travaux offrent un nouveau regard sur le marais, tout en mettant en lumière dans un espace aussi sensible les bouleversements liés aux changements climatiques.

Place désormais aux habitants et aux acteurs du territoire, qui vont eux aussi questionner et envisager l’avenir du Marais Vernier dans le cadre du projet Vallées habitées !