Nicolas Tinet : « On part sur quelque chose de ludique, artistique, et on transforme cette matière première en projet de territoire »