Vallées habitées s’attache à rechercher et à expérimenter des actions en faveur du développement rural et local des vallées. Relocalisation alimentaire et circuits courts font aujourd’hui partie des leviers d’action pour construire ce nouveau mode de développement local : encore faut-il étudier le potentiel et les marges de manœuvre des territoires en la matière.

La Vallée de la Lévrière accueillera prochainement 13 étudiants agronomes d’AgroParisTech, à l’occasion d’un atelier sur la thématique des circuits courts. Cet atelier les conduira à découvrir la vallée, à interroger les acteurs clés des circuits courts, producteurs comme consommateurs, ainsi qu’à tester de nouvelles méthodes de travail participatives. L’étude ne se limitera pas aux 7 communes de la Vallée de la Lévrière engagées dans Vallées Habitées, puisqu’elle sera conduite en prenant en compte le contexte global de la vallée.

Le développement de circuits courts peut-il constituer un levier du développement local ?

Cet atelier permettra d’amorcer une réflexion sur le sujet, et servira également d’entrée en matière pour les acteurs territoriaux, l’étude étant amenée à se poursuivre dans le temps. Ce travail mené en décembre sera en effet complété par un stage de fin d’étude en agronomie, d’une durée de 6 mois, qui devrait débuter en avril 2019.