Paroles de Rislois : Michel Trocque

 

« Je suis propriétaire du Moulin d’Aclou. Et moi j’étais pas du tout dans le coin, mais bon, si vous voulez, quelque part, j’ai découvert ce moulin et je suis tombé amoureux.

C’est un moulin du XIIe siècle. J’ai appris à le connaître par les gens d’ici, des vieux qui m’ont expliqué le moulin. Il y a quand même des documents qui prouvent que ce moulin a fonctionné longtemps. Les habitants venaient faire leur farine ici. Ils mettaient dans le moulin, et ils repartaient avec la farine au village. C’est hyper connu. Tout le monde connaît le Moulin d’Aclou, et après surtout le parcours de pêche à la mouche de France. Un des meilleurs coins.

Moi comme je suis au conseil municipal, je m’occupe de veiller sur tout ce qui se passe dans la rivière et tout ça par ici. Si je peux. Parce qu’après c’est des propriétés privées, c’est fermé, c’est squatté. Moi je peux pas aller partout, mais bon, j’essaie de respecter l’environnement et le passé de tous les gens qui ont travaillé pour nous, qui ont laissé un passé. Il faut essayer de le faire survivre ce passé, parce que maintenant on ne s’occupe plus trop du passé. Et moi c’est toujours ma priorité.
Nous les vannages ont les monte et on les descend en fonction de la crue qui arrive de partout. Si ça arrive de partout il faut ouvrir tous les vannages pour que ça s’évacue sur Brionne, tout ça. Si vous laissez les vannages fermés, eh bien ça va monter ici, ça va inonder Brionne. Moi j’ai deux vannages que je respecte. Plus loin je ne sais pas. Il y en a plein des vannages, mais ils sont à l’abandon.

On est toujours en contact avec la mairie, avec tous les services des eaux qui nous préviennent des inondations prévues. On essaie de gérer ça au mieux. Mais c’est pas facile.

C’est ce qu’on a vécu il n’y a pas longtemps. Les vannages étaient grands ouverts. Ça venait de plus loin. Il y a des arbres qui sont arrivés dans nos vannages. Donc il faut les enlever. C’est un peu compliqué. Nous on peut gérer un peu chez nous. Mais on ne peut pas aller gérer chez les gens. On n’a pas le droit de rentrer.

Le but des zones Natura 2000 c’est pour tous les oiseaux sauvages qui migrent et pour tous les animaux qu’on ne voit plus nulle part parce que tout est dévasté. Il n’y aura jamais de construction. D’abord, c’est une zone inondable, et il n’y aura jamais de construction.

Moi je suis heureux, je suis bien. Je suis l’homme le plus heureux du monde, je suis dans un endroit magnifique, j’entends pas un bruit de voiture, j’entends rien du tout. Il y a les oiseaux, les petits canards qui viennent. C’est une belle vie de retraité paisible. Si vous voulez, c’est quand même un beau cadre de vie, avec les arbres partout, les oiseaux qu’on ne voit jamais nulle part. C’est magnifique. Enfin, moi personnellement je trouve ça magnifique. C’est l’endroit rêvé. »

2018-10-17T11:54:41+00:00vendredi 21 septembre, 2018|Catégories : Non classé|0 commentaire

Participez, réagissez !

Laisser un commentaire

Sur le même thème